SEO e-commerce : Apprenez à raisonner en intentions de recherche pour booster votre visibilité sur Google

seo e commerce intention de recherche booster visibilité google

SEO e-commerce : Apprenez à raisonner en intentions de recherche pour booster votre visibilité sur Google

Propriétaire d’une boutique en ligne, vous souhaitez booster votre visibilité sur Google. Il vous faudra d’abord penser à travailler votre SEO e-commerce en améliorant les bonnes pages et les bons mots-clés. Pour développer votre visibilité sur Google, vous devez désormais non seulement raisonner en termes d’expressions et volumes de recherche, mais aussi et surtout en intentions de recherche.

Le principe d’intention de recherche en SEO

Pour effectuer des recherches en ligne, les internautes utilisent généralement un moteur de recherche, dont essentiellement Google. Bien que la formule la plus ordinaire pour taper une requête en ligne se traduit par l’alignement de quelques mots-clés, chaque recherche est forcément motivée par une intention de recherche sous-jacente.

  • Les intentions de recherches informationnelles

Un internaute qui souhaite poser un vernis à ongles à effet miroir sur ses ongles va certainement commencer par se renseigner sur l’intérêt de ce choix, en tapant par exemple “vernis à ongles à effet miroir avantages et inconvénients”, sans avoir aucune idée de la méthode.

Movité par cette recherche, il va taper “pose vernis à ongles à effet miroir” ou, pour être plus précis “pose vernis à ongles à effet miroir sur ongles courts”. A moins de posséder déjà du vernis à ongles à effet miroir et désireux d’en prendre soin, l’intention de recherche de cet internaute sera exprimé par une recherche de type “vernis à ongles à effet miroir entretien”.

Toutes ces demandes relèvent d’une intention de recherche informationnelle. L’internaute cherche à obtenir des réponses sur une question spécifique, approfondir ses connaissances sur le sujet. D’autres requêtes de type “tutoriel bricolage” ou “chansons Francis Cabrel” relèvent aussi d’une intention de recherche informationnelle.

  • Les intentions de recherche navigationnelles

Google est aussi utilisé par les internautes comme un moyen d’accéder à un contenu qu’il connaît déjà. Par exemple, il tape le nom de son site de rencontre préféré, Meetic, sur Google, pour profiter de ses services. Il peut également taper le nom d’une boutique physique où il souhaite se rendre ou encore le nom de la ville où celle-ci se trouve : “McDo Lyon”.

L’intention de recherche navigationnelle participe massivement au référencement de marque ou branding. Plus une marque devient populaire, plus elle générera des requêtes portant sur une intention de recherche navigationnelle.

  • Les intentions de recherche transactionnelles

Le mot-clé choisi par un internaute pour faire des recherches sur Google porte une volonté d’action et de passage à l’acte. Souvent, les mots-clés associés à une intention de recherche transactionnelle exprime la volonté de faire un achat en ligne. Les mots-clés de type “vêtements chauds pour enfant”, “t-shirts rigolos”, “voiture d’occasion pas chère” fonctionnent tous avec ce logique.

Par ailleurs, une intention de recherche transactionnelle n’aboutit pas forcément à une transaction monétaire. Un internaute peut tout aussi bien taper un mot-clé pour rechercher un plat à livrer, réserver une table dans un restaurant ou encore télécharger une application gratuite.

Vous l’aurez compris, ce sont ces types d’expressions qui vont constituer votre stratégie de référencement e-commerce.

L’intention cachée derrière l’expression

Pour une boutique en ligne, tout l’enjeu consiste à décéler l’intention de recherche portée par chaque requête pour améliorer la page dédiée. D’un côté, vous avez les requêtes qui sont clairement perçues comme transactionnelles, conduisant directement vers des pages e-commerce. D’un autre côté, vous avez les requêtes qui sont analysées comme des requêtes informationnelles et vous renvoyer vers des contenus éditoriaux. Un peu comme cet article que vous êtes en train de lire en ce moment-même.

Avant de décider sur quelle page travailler une expression, il convient ainsi de la taper sur Google et vérifier les types de résultats qui en ressortent. Vous pourrez alors décider ensuite de travailler cette requête sur une page catégorie produit e-commerce, une page de type blog, une page catégorie e-commerce, ou une page de guide conseil.

Les synonymes et les homonymes

Pour savoir si une page donnée est légitime sur une expression, il suffit de taper l’expression sur Google. Vous pourrez ensuite déterminer la légitimité de votre propre contenu en fonction de la nature des résultats.

Il convient aussi de s’assurer que l’expression choisie ne possède pas plusieurs significations. Dans ce cas, il vous faudra rechercher des variantes avec volumes de recherche qui renvoie des résultats similaires à votre page.

Vous avez pu constater également au fil des années que sur Google, certains mots-clés sont considérés comme des synonymes. C’est pour cela que les plus grandes marques usent de la diplomatie et de beaucoup de pondération pour choisir des mots, et l’algorithme de Google tient compte de cela.

Booster la visibilité de votre site

Le référencement e-commerce requiert une bonne capacité d’analyse. Pour y parvenir, il suffit de suivre les consignes données par Google, et se fier essentiellement à ce qui fonctionne réellement. Pour le reste, il suffit de se démarquer en restant à jour sur les évolutions de l’algorithme de Google, en misant sur des contenus créatifs et des liens ingénieux.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *